Le 31 octobre est enfin arrivé. On a changé l’heure et on s’habitue à peine voir le soleil se coucher de plus en plus tôt. Les feuilles tombent, le brouillard envahit les plaines de Flandre au levé du jour.

November is coming.

Oui je sais, j’ai piqué cette phrase au trône de fer. Pour le coup, le mois de novembre viendra bien avant l’hiver sur Westeros (ça fait une bonne dizaine d’années qu’on l’attend cet hiver).

Si vous avez bien suivi les derniers posts du blog, novembre veut aussi dire le mois du nanowrimo.

L’épreuve littéraire commence ce soir à minuit pour être précis. Ceci implique qu’aucun mot écrit avant minuit ne peut être comptabilisé dans le compteur de mots.

Autre règle concernant la régularité, il faut arriver à écrire 1666 mots par jours pour ne pas prendre de retard. Dans ce genre de marathon prendre quelques jours de retard peut rapidement être problématique.

Au niveau de la préparation, j’ai beaucoup joué à H1Z1 et à Rocket League sur pc, j’ai regardé des séries : Walking Dead, Westworld, j’ai pris des photos inutiles de bâtiments. J’ai téléchargé oStorybook un logiciel pour organiser mes idées, je l’ai ouvert et je l’ai fermé au bout de 5 minutes. J’ai mis à jour Open office et Libre Office et aussi language tool et Grammalectre (oui à chaque programme son correcteur pas de jaloux). J’ai paramétré mon logiciel de traitement de texte pour qu’il sorte des tirets cadratins quand je lui demande.

Bref tout un tas de truc pour dire que je n’ai toujours pas de plan. J’ai vaguement des personnages et des situations.

Je sais juste que ce soir à minuit, un type va se réveiller dans une forêt. Il ne saura pas qui il est, ni ce qu’il doit faire. Devant lui, il y aura un sentier qui mène à une cabane en bois. Sur son bras, il y aura un tatouage : 42.