De nos jours, lorsqu’on est un politique de droite, il est de bon aloi d’avoir une opinion sur ce qu’est l’identité nationale Française. Les Belges, les Canadiens, les Africains et tous les autres Francophones vous pouvez sortir, on vous rappellera (non je déconne, vous pouvez rester). Malheureusement, ce n’est pas vraiment le genre d’opinion qui remettra en cause le monde ou qui sera une grande révélation sur le destin de l’humanité…

Récemment, un ancien président qui souhaite le redevenir a sorti de son chapeau magique la bonne vielle formule : « dès que vous devenez Français, vos ancêtres sont gaulois. »

Alors déjà, si vous vous dites que les Gaulois c’est Astérix et la potion magique, eh bien je peux vous dire que vous ne partez pas sur de bonnes bases.

En fait, il faudrait plutôt parler de peuple Celte. Il n’y a pas de pouvoir central à l’époque, mais plutôt de multiples cités plus ou moins indépendante, avec une architecture, des champs, des coupeurs de bois et tous ce qu’il faut pour faire un peuple.

En fait, le pire dans cette histoire c’est que nous devons appellation de Gaulois aux Romains. Le conquérant nomme le conquit, c’est à la foi charmant et ridicule.

Au niveau de la religion, ces braves Gaulois sont plutôt polythéistes. Certes le christianisme n’était pas encore créé, mais ils auraient pu faire un petit effort. Il faut quand même rappeler qu’on nous sert à toutes les sauces que la France est de racine chrétienne. Je trouve les Gaulois assez peu civiliser pour ne pas adorer Jésus quand même.

Alors vous allez me dire, c’est quoi le rapport avec la France ? Eh bien, les gaulois vivaient plus ou moins dans le territoire de ce qu’on appelle aujourd’hui la France.

Vous me direz ensuite, c’est bien beau tout ça, mais en quoi on peut être fier de dire que nos ancêtres sont des gaulois ? Je répondrais que c’est une bonne question.

C’est bizarre, mais lorsqu’on pense aux Gaulois on pense tout de suite à Vercingétorix qui a unifié toutes les tribus pour au final tomber sur un type plus génial que lui. Le problème en France, c’est qu’on connaît plus la chute des Gaulois que leurs réalisations. Se réclamer des gaulois c’est un peu penser que Dan Quayle est un grand homme politique (je vous laisse rechercher qui il est).

Se réclamer de « nos ancêtres les Gaulois » est aussi parcellaire que honteux, c’est une identité au rabais qu’on essaie de vendre aux Français.

C’est ignorer qu’après les gaulois il y a eu les Romains, les Vandales, les Germains, les Francs et les Arabes (et tout ça avant la renaissance…).

Pour moi, ce que cet homme politique fait sans vraiment le savoir, c’est plutôt se réclamer d’Astérix et d’Obélix. Il est en effet plus glorieux de se penser comme un résistant face à l’oppression romaine tout en étant aidé de la potion magique. Malheureusement, il convient de préciser que nous parlons ici d’une bande dessinée.

Je suis Français, mais si j’ai envie qu’on me fasse rêver avec l’histoire, convoquons l’empire Romain auquel on doit notre droit, nos arènes, nos routes, nos aqueducs, la tolérance religieuse (bon ok sauf pour les chrétiens)… Pourquoi alors que Charlemagne se réclamait de l’empire Romain, on s’escrime à se réclamer de ceux battu par cet empire ?

À vrai dire le problème de l’identité n’est pas de savoir qui a occupé nos terres il y a plus de 2000 ans, mais de se poser la question de qui nous sommes aujourd’hui. On peut se réclamer autant qu’on veut des Gaulois, mais c’est méconnaître qu’ils n’ont pas construit la France et qu’ils ne sont même pas enviable pour un mythe fondateur. D’ailleurs je ne vois même pas l’intérêt d’avoir un mythe fondateur national à l’heure de la mondialisation. Nous sommes tous autant Gaulois que Romain, que Franc, que Vandale, Wisigoth, Arabe ou tous simplement humains.

Limiter la France au seul Gaulois c’est avoir honte de la richesse des origines de nos concitoyens, c’est se répandre dans la défaite d’Alésia.

Alors certes, au-delà des Gaulois, c’est une histoire fantasmée de la France qu’on essaie de nous vendre. Une histoire où il y aurait une continuité dans le changement, où la France serait une et indivisible et qu’elle aurait ses racines dans l’aube des civilisations.

Certes je ne suis pas stupide et je comprends bien que lorsqu’on veut imposer à tous les Français des ancêtres Gaulois on essaie surtout de stigmatiser une partie du peuple récemment arrivé ici. Je comprends aussi qu’on essaie de draguer un électorat apeuré qui pense qu’on essaie de remplacer la population Française… Mais bon ceci est un autre débat.