42

Alors aujourd’hui, j’ai l’honneur de vous présenter la couverture de mon futur roman. Dans le même, temps pour les plus observateurs, vous remarquerez aussi le titre.

Habituellement, je fais mes couvertures de livre après les avoir écrit. Elle me permette de mettre en image un élément de mes romans. Cependant pour ce nouveau texte, je dois dire qu’à deux semaines du début des hostilités, je n’ai qu’une idée assez vague de ce que je vais écrire.

J’aime bien cette couverture, parce qu’elle ne dit pas vraiment dans quel genre littéraire on se trouve, en fait, elle pourrait aussi bien servir pour un polar champêtre que pour de la dark fantasy. Le titre est tout aussi énigmatique. Les plus geeks reconnaîtront la réponse à la grande question de l’univers et de tout le reste.

Bon évidemment j’espère que la couverture et le titre sauront donner l’eau à la bouche à quelques lecteurs. De plus, ce n’est pas forcément une couverture définitive, elle peut changer en cours de route.

J’imagine que vous avez envie de savoir comment j’ai réalisé ceci ? Ben même si vous avez pas trop envie, je vais vous le dire.

Dans un premier temps, j’ai pris en photo une tour avec mon téléphone, en l’occurrence, c’est la tour de l’église de Bergues. Dans un second temps, j’ai passé la photo au filtre Heisenberg de Prisma. L’application sur smartphone donne cet air de dessin fait à la main à la photo. Si vous ne savez pas ce qu’est Prisma, c’est une application qui fonctionne un peu comme Deep Dream de Google, mais avec des résultats moins flippant. Si vous voulez en savoir plus sur Deep Dream, j’ai fait un article dessus y’a quelques mois.

Enfin, j’ai passé l’image à la moulinette de Canva un site de création graphique qui est à la fois simple et efficace.

Maintenant, il ne me reste plus qu’à écrire le roman qui va avec l’image.